Mondialités islamiques #2 – 16 mars 2018 : Hamza Esmili et Montassir Sakhli

La prochaine séance du cycle 2017-2018 du séminaire « Mondialités islamiques: interfaces anglophones et francophones, enjeux décoloniaux » a lieu le vendredi  16 mars, 18h-21h, au Columbia Global Center, Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, Paris 6e, salle de la Maison verte.

 

  • Hamza ESMILI : L’Effort et la Loi : dynamiques d’Islam marginal

A l’ombre de la Cité, une communauté de fidèles. Prenant exemple sur celle des Compagnons du Prophète, ils vont « là où les musulmans sont », arpentant inlassablement un territoire que fonde la désaffiliation (Castel, 1995*). Pour autant, la « réforme de soi et des autres » qu’ils font advenir ne procède ni d’un savoir surplombant ni d’une loi absolue : s’agit-il alors d’une prédication sans discours ?

A l’intersection de la sociologie de la marginalité urbaine et de celle des formes symboliques, la présente communication vise à situer la réaffiliation dont les Frères se font les porteurs, de ses limites, mais également de la critique théologico-politique qu’ils engagent au cœur de l’entreprise collective de constitution de l’Islam marginal – Islam des marginaux.

*Robert Castel, Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat, 1995.

Hamza ESMILI est doctorant en sociologie au Centre Maurice Halbwachs (UMR 8097 – ENS/EHESS/CNRS). Sa thèse porte sur quelques figures de discours islamique en banlieue francilienne. Autour des notions de marginalité, de réaffiliation et de critique, il s’agit d’observer, par le biais de l’ethnographie, les processus de constitution collective au sein d’un espace lui-même disqualifié.

 

  • Montassir Sakhi : Modernité et Utopie en État islamique : hypothèses

L’objet de cette communication est de présenter et d’étudier les spécificités qui structurent le discours de l’État Islamique. Par État Islamique, nous désignons deux réalités : celle qui émerge en Occident et celle d’Orient. A partir d’un terrain ethnographique réalisé aux frontières de la guerre irako-syrienne et en France, nous confrontons deux grandes figures discursives qui traversent la doxa et le sacerdoce de l’EI : d’un côté un discours étatique moderne ou rationnel-étatique qui viserait une sortie de la guerre civile vers « une politique comme guerre continuée par d’autres moyens » (Foucault, 1976*), de l’autre côté un discours d’utopie violente qui vise une sortie du monde tragique et qui combine refus des grandes institutions de « la paix » et de la souveraineté. Nous proposons quelques pistes d’analyse à partir de ces deux logiques antagonistes et clivantes tant au sein des territoires contrôlés par l’EI qu’en Occident.

* Michel Foucault, « Il faut défendre la société ». Cours au collège de France (1976)

Montassir SAKHI est doctorant en anthropologie ED 401 – Sciences Sociales – Paris 8 / LAVUE. Sa thèse porte sur « Être et Faire en État Islamique ». Elle souhaite cerner, à partir de terrains multi-situés, les trajectoires des militants du Jihad français et marocains, et étudier les structures politiques et symboliques régissant le discours et les territoires de l’État Islamique.

 

Le séminaire est ouvert à tous.

*

Prochaines rencontres :

 

  • 13 avril 2018 : Anna-Louise MILNE :

De problèmes de circulation aux lettres ouvertes :

une mise en lumière du projet « Cultures plurielles, espaces pluriels » avec l’Institut des Cultures d’Islam à Paris

 

  • 5 mai 2018 : Journée d’étude et table ronde 1 :

Lectures de la charia : de l’orientalisme au décolonial (campus de l’Université Paul Valéry Montpellier III)

Matinée : Introduction et atelier de lecture (les textes discutés seront disponibles sur demande (contact : claire.gallien@univ-montp3.fr et claire.joubert@univ-paris8.fr)

Après-midi : Interventions puis discussion :

Ismail WARSCHEID (IRHT/CNRS) : L’historicité d’un droit sacré : la pratique de la charia au Maghreb et en Afrique de l’Ouest (1500-1930)

Nathalie BERNARD-MAUGIRON (IRD) : La charia et les évolutions du droit dans le monde arabe.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.