Mondialités islamiques #4 : 17 mai 2019 – Lectures de la charia

Lectures de la charia : de l’orientalisme au décolonial

  • Introduction par Claire Gallien et Claire Joubert : atelier de lecture et débat

Point de départ : Construction orientaliste de la question de la charia

 

  • Interventions :

Ismail Warscheid (IRHT/CNRS)

L’historicité d’un droit sacré : la pratique de la charia au Maghreb et en Afrique de l’Ouest (1500-1930)

Objet de fantasmes, de craintes et de débats, la charia constitue un système normatif doté d’une histoire à travers laquelle le rapport entre droit et religion n’a cessé d’être discuté et redéfini. À partir de nos recherches sur la littérature juridique maghrébine et sahélo-saharienne de l’époque moderne (XVIe – XIXe siècle), nous proposons une réflexion sur l’évolution de ce débat dans l’Occident musulman. Nous souhaitons initier l’auditoire aux différents niveaux de régulation normative véhiculés à travers les textes issus de la science du droit en Islam (fiqh). Il s’agit notamment de mettre en évidence la distinction opérée par les juristes musulmans entre une réflexion visant l’encadrement de la vie en société et des considérations ciblant l’individu et son rapport avec Dieu. Dans un deuxième temps, nous allons nous interroger sur les transformations de la culture du fiqh au Maghreb et en Afrique de l’Ouest dans le contexte de la conquête coloniale et de la montée en puissance de mouvements dits « réformistes ».

Docteur de l’EHESS en « Histoire et civilisations », diplômé de l’université de Genève, Ismail Warscheid est chargé de recherche au CNRS et membre de l’Institut de recherche et d’histoire des textes à Paris. Ses travaux portent sur l’histoire de l’Islam au Maghreb et en Afrique de l’Ouest à l’époque moderne. Il voue un intérêt particulier au développement de traditions littéraires, notamment en matière de droit, dans les sociétés sahariennes entre le XVIIe et le XIXe siècle. Parmi ses publications récentes : Droit musulman et société au Sahara prémoderne : La justice islamique dans les oasis du Grand Touat (Algérie) aux XVIIe – XIXe siècles, Leyde, Brill, 2017 ; « The Persisting Spectre of Cultural Decline: Historiographical Approaches to Muslim Scholarship in the Early Modern Maghreb » in The Journal of the Economic and Social History of the Orient, 60 (2017): 142-173.

 

Nathalie Bernard-Maugiron (IRD) :

La charia et les évolutions du droit dans le monde arabe

Après les « printemps arabes », suivis des « automnes islamistes », la question de la place de l’islam et de la charia dans les systèmes politiques et juridiques des pays arabes est revenue au premier plan. Certains craignaient qu’avec la victoire électorale de partis islamistes au Maroc, en Tunisie ou en Egypte et la montée de mouvements fondamentalistes on n’assiste à une réislamisation du droit. Mais quelle place occupait la normativité islamique dans ces pays avant le déclenchement des processus révolutionnaires et quel est son statut à l’heure actuelle ? Pourquoi les droits actuels des pays arabes sont-ils si différents les uns des autres, alors que tous ces États affirment appliquer la charia ?

Cette conférence s’attachera à déconstruire les représentations de la charia comme un ensemble de normes figées et monolithiques et à appréhender la place effective qu’elle occupe encore dans les systèmes de droit contemporain des pays arabes.

Nathalie Bernard-Maugiron est juriste et directrice de recherche à l’IRD. Elle est chercheur associée à la Faculté de droit de l’Université Paris Descartes et enseigne le droit contemporain des pays du monde arabe à l’Ecole de droit de la Sorbonne et à SciencesPo. Ses travaux de recherche portent sur les transformations du statut de la femme au sein de la famille ainsi que sur les réformes constitutionnelles et les processus de transition post-révolutionnaires dans le monde arabe. Elle a co-dirigé l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman à l’EHESS (2010-2014) et publié en 2015 un ouvrage portant sur la charia (Dalloz, collection « A savoir », avec Jean-Philippe Bras).

 

Le séminaire est ouvert à tous.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.